Syndicat National du Personnel des sociétés anonymes et coopératives d'HLM

Assemblée Générale du 14 juin 2008

Avant d’ouvrir cette Assemblée Générale je veux remercier Madame ABRANTES qui après avoir été notre trésorière depuis la création du syndicat, puis notre commissaire aux comptes, m’a remis sa démission jugeant qu’étant retraitée depuis plusieurs années, elle laissait sa place à un membre du syndicat en activité. Militante du SNPHLM auprès de Monsieur MONGREDIEN, nous regretterons son sérieux dans ses missions et sa bonne humeur.

L’année dernière l’Assemblée Générale extraordinaire a approuvé la fusion absorption avec nos collègues du Syndicat National du Personnel des Sociétés Coopératives H.L.M. L’article 1er de nos statuts est donc modifié comme suit :

Il est formé entre tous les adhérents aux présents statuts une association professionnelle régie par le livre III, titre 1, chapitre 1er du code du travail qui prend le nom de SYNDICAT NATIONAL DU PERSONNEL DES SOCIETES ANONYMES ET DES SOCIETES COOPERATIVES D’HLM

Bienvenue à nos collègues qui participeront désormais avec nous à la vie des deux branches professionnelles.

L’année dernière lors de notre Assemblée Générale nous avions évoqué les études et les négociations sur la classification du personnel administratif. Ce fut ces dernières années notre objectif le plus important.

Après les tests en entreprises et leur validation par la Commission Paritaire, un accord a été conclu et signé le 27 novembre 2007 pour une application dans les sociétés au plus tard au 1er juillet 2009. Des formations sont effectuées par M DENIMAL pour l’ensemble des DRH, directeurs, élus du personnel. Je rappellerai que pour une application juste il est absolument indispensable d’établir pour chaque salarié des fiches de fonction traduisant la réalité du travail, et que cette méthode d’évaluation a retenu 4 critères :

La technicité

Le relationnel

L’autonomie

La responsabilité professionnelle

J’invite chaque salarié à être vigilant lors de l’élaboration de ces fiches pour qu’elles soient l’image complète et juste de l’emploi exercé et qu’il y ait une adhésion claire entre employé et employeur. Le critère de responsabilité professionnelle est le plus délicat à apprécier, particulièrement pour les salariés  » experts » qui n’ont pas une responsabilité hiérarchique. Je vous invite également à consulter notre site INTERNET qui met à votre disposition un logiciel d’aide à la mise en place de cette classification.

Je rappellerai également que l’application de la classification du personnel d’immeubles signée en 2000 a conduit dans de nombreuses sociétés à une revalorisation des emplois et donc à une amélioration des rémunérations et même pour certaines à la mise en place d’équivalence entre classification des administratifs et celle du personnel d’immeubles.

Cette année nous avons commencé deux études dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail :

 » Egalité homme femme dans les ESH  »

 » Les conditions de travail dans le cadre de la collecte et du tri sélectif des ordures ménagères  »

En décembre 2007, les dernières négociations salariales pour 2008 ont abouti à un accord signé par l’ensemble des syndicats

– pour une revalorisation générale des minima de : 2.30 %

– pour une revalorisation des minima GQ : 4.40 %

– pour une revalorisation des minima GHQ : 4.30 %

– pour une revalorisation des minima GS : 5.00 %

– pour une revalorisation des minima des M1 : 2.40 %

– pour une revalorisation des minima des M2 : 2.50 %

– pour une revalorisation des minima des C1, C2 de 5.00 % et C3 de 4.00 % pour tenir compte du relèvement du plafond de la SECURITE SOCIALE.

C’est un accord qui tenait compte début novembre d’une inflation autour de 2 %. Depuis la dérive des prix est estimée autour de 3.5 %. Par ailleurs l’écart entre les chiffres officiels de l’inflation et la réalité quotidienne nous obligera à corriger notre point de vue lors des prochaines négociations.

Beaucoup de personnes qui soutiennent notre action nous envoient leur pouvoir, ce qui constitue une marque de confiance. Mais pour que notre syndicat vive il faut également des volontaires. Nous sommes une petite structure qui vit sans subvention ni permanent. Je fais donc appel à des volontaires pour nous rejoindre et participer à la vie de notre syndicat afin qu’il reste représentatif des salariés des ESH. Je compléterai cet appel en vous rappelant de régler vos cotisations annuelles qui constituent notre seul revenu.

Notre syndicat a pour volonté de participer à la vie de notre branche professionnelle et de la faire évoluer ce qui a contribué par le passé pour les salariés à une amélioration réelle de leur condition de travail. Si les temps changent, l’exigence de justice et d’équité dans l’appréciation professionnelle de chaque salarié s’impose toujours.

Paul MICHAUX

PRESIDENT